Archives de catégorie : L’arbre est poète

Citations et poésie autour de l’arbre et du bois

St Exupéry : L’arbre libre flâne dans son ascension

” Les arbres que j’ai vu jaillir le plus droit ne sont pas ceux qui poussent libres. arbres tortueux BagatelleCar ceux-là ne se pressent pas de grandir, flânent dans leur ascension et montent tout tordus.
Tandis que celui-là de la forêt vierge, pressé d’ennemis qui lui volent sa part de soleil, escalade le ciel d’un jet vertical, avec l’urgence d’un appel. “

Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle

arbre tortueux à Bagatelle

Vous avez aimé cet article ? Faites connaître, partagez !

Thich Nhat Hahn : Nous avons tous été des arbres

” Nous avons tous été des arbres, des roses et des animaux. Nous sommes encore des arbres en ce moment même. arbres reflet de nous et en nous ?Regardez-vous profondément et vous verrez l’arbre, le nuage, la rose, l’écureuil en vous. Vous ne pouvez pas les enlever de vous-même.”

Thich Nhat Hahn, Il n’y a ni mort ni peur

Vous avez aimé cet article ? Faites connaître, partagez !

St Exupéry : La terre à travers l’arbre se marie au miel du soleil

” Car tu n’as rien deviné de la joie si tu crois que l’arbre lui-même vit pour l’arbre qu’il est, enfermé dans sa gaine. Il est source de graines ailées et se transforme et s’embellit de génération en génération. Il marche, non à ta façon, mais comme un incendie au gré des vents.

Continuer la lecture de St Exupéry : La terre à travers l’arbre se marie au miel du soleil

Giono : Que le vent passe au travers des branchages de l’homme

“L’homme, on a dit qu’il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité il est comme un feuillage. Non pas serré en bloc mais composé d’images éparses comme les feuilles dans les branches des arbres et à travers lesquelles il faut que le vent passe pour que ça chante.”

Jean Giono, Que ma joie demeure


Vous avez aimé cet article ? Faites connaître, partagez !

La métamorphose en arbre, contée par Ovide

“A peine achevait-elle sa prière que Daphné sent ses membres s’engourdir ; une fine écorce enveloppe sa poitrine délicate ; ses cheveux se changent en feuillage, ses bras s’allongent en rameaux ; ses pieds, tout à l’heure si rapides, prennent racine et s’attachent à la terre ; la cime d’un arbre couronne sa tête ; il ne reste plus d’elle-même que l’éclat de sa beauté passée.”

Continuer la lecture de La métamorphose en arbre, contée par Ovide

Péguy : Toute vie vient de ce tendre, de ce fin bourgeon d’avril

“Et quand on voit l’arbre, quand vous regardez le chêne,
cette rude écorce du chêne treize et quatorze fois et dix-huit fois centenaire,
et qui sera centenaire et séculaire dans les siècles des siècles,
cette dure écorce rugueuse et ces branches qui sont comme un fouillis de bras énormes,
(un fouillis qui est un ordre),

Continuer la lecture de Péguy : Toute vie vient de ce tendre, de ce fin bourgeon d’avril

Ecoute le récital du bois : les cernes chantent

Un disque de bois qui révèle sa propre musique ?

C’est cette idée loufoque et ingénieuse que l’artiste Bartholomäus Traubeck a menée à bien, substituant au disque vinyl une authentique rondelle d’arbre.

On peut donc littéralement écouter le bois… à Ecoute le Bois, on adore vous imaginez !

Continuer la lecture de Ecoute le récital du bois : les cernes chantent

PJ Hélias : Il n’y a rien de plus beau qu’un arbre

Il n’y a rien de plus beau qu’un arbre, se plaît à dire Alain Le Goff.
Le pauvre homme ne possède aucun arbre à lui, mais tous ceux qu’il peut voir de ses yeux sont ses complices dans le grand jeu de la création.

Continuer la lecture de PJ Hélias : Il n’y a rien de plus beau qu’un arbre

St Exupéry : L’arbre, chemin de l’échange entre les étoiles et nous

” Tu ne sais pas, leur disait-il, ce qu’est un arbre. J’en ai vu un qui avait poussé par hasard dans une maison abandonnée, un abri sans fenêtres, et qui était parti à la recherche de la lumière. Comme l’homme doit baigner dans l’air, la carpe doit baigner dans l’eau, l’arbre doit baigner dans la clarté. Car planté dans la terre par ses racines, planté dans les astres par ses branchages, il est le chemin de l’échange entre les étoiles et nous.

Continuer la lecture de St Exupéry : L’arbre, chemin de l’échange entre les étoiles et nous

St Exupéry : L’arbre, c’est cette puissance qui lentement épouse le ciel

« L’arbre n’est point semence, puis tige, puis tronc flexible, puis bois mort. Il ne faut point le diviser pour le connaître.

L’arbre, c’est cette puissance qui lentement épouse le ciel.

Continuer la lecture de St Exupéry : L’arbre, c’est cette puissance qui lentement épouse le ciel